Avocat strasbourg, avocat montpellier pour mise sous tutelle, et mise sous curatelle

Présentation du barreau des avocats de Strasbourg ?

Le barreau de Strasbourg a été créé en 1823. Il compte aujourd’hui près de 1000 avocats ce qui lui permet de se placer parmi les dix plus grands barreaux de France en nombre d’avocats. Il est d’ailleurs le plus grand barreau de l’est. Ce barreau, jeune et dynamique, regroupe les trois quarts des avocats présent en Alsace. Les avocat Strasbourg http://www.jurifiable.com/avocats/avocat-strasbourg sont pour la plupart des avocats généralistes, mais il est possible d’y trouver 120 avocats spécialisés (droit commercial, social, fiscal, droit immobilier…). Ils parlent également de multiples langues. Il est ainsi possible de trouver un avocat parlant le coréen, le russe ou même le grec. Ils peuvent ainsi exercer leur métier, que ce soit pour informer et conseiller leurs clients que pour agir à leurs comptes et les défendre en justice.

Présentation du barreau des avocats de Montpellier ?

Le barreau des avocat Montpellier http://www.jurifiable.com/avocats/avocat-montpellier est aujourd’hui constitué de plus de 1000 avocats alors qu’il n’en comptait que 500 en 2000, sa capacité de travaille à ainsi doublé en 16 ans. Les avocats de Montpellier sont diversifiés. On y retrouve d’ailleurs plus de femmes que d’hommes, mais aussi des avocats de tout âgés (de 20 à 79 ans). Particulier ou professionnel, les avocats de Montpellier agissent dans tous les domaines. Il est d’ailleurs possible de trouver des avocats spécialisés. On en compte 271 en 2016, allant du droit du travail au droit de la santé en passant par le droit des associations et des fondations ou de l’environnement. Les avocats de Montpellier ont créé le service « avocat SOS victime », qui est un service unique en son genre en France.

Comment fonctionne la procédure de mise sous curatelle ?

La curatelle est destinée à protéger un majeur qui a besoin d’être conseillé, aidé voir contrôler dans certains actes de la vie civile. Il existe 3 degrés de curatelles, chacun dépendant des capacités et des incapacités de la personne. On retrouve la curatelle simple, la curatelle renforcée ou la curatelle aménagée. Dans les trois cas, la procédure sera la même. Il faut effectuer une demande d’ouverture de curatelle auprès du juge. Cependant cette demande ne peut être faite que par certaines personnes. On y retrouve la personne à protéger elle-même ou sa ou son conjoint, un membre de sa famille ou des proches ou le procureur de la République à son initiative ou à celle d’un professionnel (médecin, directeur d’établissement de santé …). La demande doit comporter l’identité de la personne à protéger, l’énoncé des faits qui appellent à cette protection, le certificat médical établissant l’altération des facultés de la personne ainsi que le formulaire de demande cerfa 15424*01 rempli. Dans un premier temps, le juge entendra la personne concerné et examinera la requête. Le juge nommera ensuite un ou plusieurs curateurs. Dans certains cas, la curatelle peut être divisée entre un curateur chargé de la protection de la personne et un curateur chargé de la gestion du patrimoine. En cas de refus de mise sous curatelle http://misesouscuratelle.com, un délai de 15 jours existe pour mettre en place un recours.

Comment fonctionne la procédure de mise sous tutelle ?

La tutelle est destiné aux personnes ayant le besoin d’être représenté de façon continue dans tous les actes de la vie civile afin d’éviter qu’elles dilapident leurs biens façon inconsidérée ou qu’elles ne se nuisent à elles-mêmes. La mise sous tutelle http://misesoustutelle.com/ peut être demandée lorsqu’une personne possède un état de santé psychique gravement altéré ou possédant des facultés physiques gravement altérées. La tutelle est la plus complètes des mesures de protection juridique, c’est pourquoi un simple témoignage de la famille ne suffit pas à demander une mise sous tutelle. Il faut adresser au juge, en plus du dossier, un certificat médical rédigé par un médecin présent sur la liste établie par le procureur de la république. Le juge étudie alors le dossier. Cette phase d’instruction prend en moyenne 6 mois. Le jour de l’audience, le juge entendra le demandeur qui peut-être la personne elle-même ou un tiers (proche ou non). A la suite de l’audience, le juge possède un délai d’un an à partir de la demande pour donner sa réponse. La durée de la mise sous tutelle ne peut pas excéder 5 ans mais peut être reconduite. De plus, à partir de la décision, il est possible de faire appel dans un délai de 15 jours.

Par jurifiable http://www.jurifiable.com